Cette nouvelle remontée mécanique devrait permettre d’atteindre un débit de 3600 personnes / heure, soit 4 fois plus que l’ancien télésiège des bouleaux, le tout en 6 minutes sur une longueur totale de 1700 mètres.

Composée de 17 pylônes, et de sièges 6 places, ce nouvel engin marque une nouvelle révolution technologique dans le secteur des remontées mécaniques : “C’est un débrayable haut débit à la géométrie particulière”, précise Gérard Bonneau, directeur d’exploitation de Saint-Lary.

Dans les Hautes-Pyrénées, ce sera le premier à ne pas avoir l’approche classique avec deux câbles parallèles et un arrondi, mais un cheminement tangentiel qui permet d’avoir des embarquements plus rapprochés et d’augmenter le débit.» (Entretien consacré à La Dépêche du Midi). Le constructeur Doppelmayr a été choisi pour la réalisation de ce chantier, qui intégrera un tapis de positionnement permettant de faciliter l’embarquement des skieurs et améliorer ainsi le débit de l’engin.

Redéfinition complète de la zone

Au delà de ces considérations techniques, ce nouveau télésiège s’accompagne d’une redéfinition complète de la zone : quatre téléskis et un télésiège vont être supprimés correspondant à un total de 48 pylônes : une véritable prouesse environnementale !
L’impact environnement sera également réduit au maximum, avec la réutilisation de la couverture végétale permettant une meilleure intégration paysagère et une repousse plus efficace du manteau herbeux.

“C’est un débrayable haut débit à la géométrie particulière”

L’ensemble de ces travaux donnera accès à une nouvelle piste noire, une piste rouge et une piste bleue. De quoi offrir du ski à tous les passionnés de neige, quel que soit leur niveau.
Elle permettra de faciliter considérablement la liaison entre le secteur du Pla d’Adet et d’Espiaube.

Une véritable restructuration du secteur du Pla d’Adet

nouvelles pistes, nouveau tracé et bien sûr nouvelles glisses. Au delà du ski l’hiver, cet équipement a également été pensé pour la pratique du VTT et l’agrandissement prochain du bike-park : chacun des 108 sièges sera équipé de porte-vélos.
Cette remontée a bien évidemment été pensée dans le prolongement de l’actuelle télécabine qui connecte le village de Saint Lary et le domaine skiable, afin de minimiser le temps de montée et donner un accès rapide et confortable aux skieurs.

Restait le quid de l’ancien télésiège et de ses sièges. Gérard Bonneau précise : «Nous avons été très sollicités par les gens pour les récupérer car ce télésiège évoquait beaucoup de souvenirs pour eux», notamment pour les habitants de la vallée.
Une seconde vie sera donnée à 75 sièges qui seront envoyés au Liban pour une utilisation future dans l’une des 6 stations que compte ce pays méditerranéen du Proche-Orient.

Mobilisant à l’heure actuelle près d’une quarantaine d’ouvriers, le coût total de ce nouvel équipement avoisinera les 9 millions d’euros. Il devrait être opérationnel pour le 16 décembre prochain, date prévue d’ouverture de la station.