Cet investissement de 24 millions d’euros, financés par le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, a pour but d’augmenter le débit des remontées mécaniques et réduire ainsi les files d’attente des skieurs.

Avant d’entamer les travaux, la station a mis en vente les nacelles en goutte d’eau et les sièges des biplaces du Mailhné et du Soum Couy. À 50 euros la pièce, ces « paniers », installés en 1979 à La Pierre Saint-Martin, sont partis comme des petits pains !

Dès la fermeture de la station, le 21 avril 2014, le chantier  a été mis en place. Il s’agit de remplacer les deux télésièges et les deux téléskis qui les doublent par deux téléportés neufs. Le premier sera un débrayable 6 places (Mailhné) et le second, un télésiège à pinces fixes 4 places (Soum Couy).

Mais en plus il y a des travaux d’agrandissement des pistes et la construction de bâtiments, gares de départ et d’arrivée et poste de secours, conçus dans un véritable esprit d’intégration dans le paysage de la station.

D’ailleurs les travaux se veulent respectueux de la nature. Les plantes protégées situées sur les pistes sont déplacées et replantées en lieu sûr.

Parallèlement la capacité du lac qui alimente les canons à neige a été doublée. La station pourra donc produire de la neige tout au long de la saison lorsque les conditions le permettront.

La réalisation de ces travaux n’a pas empêché la station de proposer des activités d’été comme les promenades à pied, en VTT ou en dirtscoot (trottinette tout terrain), le mini-golf et le Tubbing, véritable attraction de la saison estivale qui assure des fous rires à tous, petits et grands.

Le relief de La Pierre Saint-Martin est unique en son genre dans les Pyrénées, avec son remarquable massif karstique, ses forêts de pins à crochet et le plus profond gouffre d’Europe ! Si vous désirez voir de près la modernisation de cette station, vous pouvez préparer votre prochain séjour en consultant les onglets que vous trouverez sur notre site :

Une chose est certaine, cette restructuration de La Pierre Saint-Martin devrait se traduire en plus de confort et de performance permettant de passer de 1500 à 2500 skieurs potentiels par heure !